FORUM DEMOCRATIE BELGIQUE

Nous sommes un ensemble de citoyens volontaires réunis afin de créer une nouvelle constitution, écrite par le peuple, dans l'intérêt général et réel du peuple

Un "bonjour", un "merci" fait toujours plaisir. N'hésitez pas à faire connaître ce forum à tous vos amis. Merci
Bonjour, nous recherchons des citoyens volontaires afin d'analyser, débattre sur nos divers sujets économiques et institutionnels.

Google traduction

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Mots-clés


Lexique A à Z

Partagez
avatar
Marco
Admini

Messages : 60
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 43

Lexique A à Z

Message par Marco le Dim 19 Juil - 12:17

Basé au maximum des informations trouvées sur Wikipedia

Assemblée populaire : dans la Grèce antique, elle s'assurait que les lois seraient exécutées, proposait les délibérations et se réunissait à l'Eklésia et la Boulé

Conseil national de transition : (CNT) : est un organisme qui se veut le remplaçant d'un régime politique en place en attendant la mise en place d'une assemblée constituante citoyenne (dans le cas d'une démocratie directe) et l'écriture d'une nouvelle constitution. Pour pouvoir être considéré comme représentatif de son peuple et donc le représenter sur la scène internationale, une de ses principales préoccupations sera d'obtenir la reconnaissance diplomatique du plus grand nombre possible d'États.

Constitution : la Constitution (écrit généralement avec une majuscule) est un texte qui fixe l'organisation et le fonctionnement d'un organisme, généralement d'un État ou d'un ensemble d'États.

La valeur de la Constitution d'un État varie selon le régime en place, elle a généralement une valeur supérieure à la loi. Elle est à la fois l'acte politique et la loi fondamentale qui unit et régit de manière organisée et hiérarchisée l’ensemble des rapports entre gouvernants et gouvernés au sein de cet État, en tant qu'unité d'espace géographique et humain. La Constitution protège les droits et les libertés des citoyens contre les abus de pouvoir potentiels des titulaires des pouvoirs (exécutif, législatif, et judiciaire).

Si la fiction juridique veut que la Constitution fonde et encadre juridiquement l'État, il est entendu que l'histoire politique la précède et peut lui conférer à la fois sa légitimité circonstanciée et la permanence de son autorité. Cette histoire politique est alors réintroduite dans le droit en étant qualifiée de « pouvoir constituant primaire » (le pouvoir souverain qui établit une nouvelle Constitution).

Plusieurs pays honorent et maintiennent une conscience nationale par un jour de célébration officielle (Fête nationale, Fête fédérale, Jour de la Constitution ou « Constitution Day » en anglais).

Le terme « Constitution » est également utilisé pour désigner les règles fondamentales d'organisations autres que des États souverains : on peut ainsi parler de la Constitution de l'OIT, du projet de Constitution européenne ou de la Constitution civile du clergé. Il serait toutefois plus correct, pour ces organisations, d'employer les termes de traité ou d'« acte fondateur ».

Cooptation : La cooptation, du latin coopatio est un mode de recrutement consistant, pour une assemblée, à désigner elle-même ses membres.

Démocratie directe : est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir, sans l'intermédiaire de représentants. Initialement équivalente au concept de démocratie depuis l'antiquité grecque, la qualification progressive des régimes représentatifs comme démocraties a conduit parfois à l'usage du qualificatif « direct » pour distinguer techniquement les pratiques qui se rapprochent de l'expérience du siècle de Périclès. Appliquée au seul secteur économique, la démocratie directe est souvent appelée autogestion.
La démocratie athénienne, au vie siècle av. J.-C., est le premier et unique exemple de démocratie directe. Elle inspira de nombreux penseurs au cours des siècles, de Jean-Jacques Rousseau à Hannah Arendt et Cornelius Castoriadis.
Certaines démocraties actuelles contiennent des éléments directs mais toujours dans le cadre d'un régime représentatif. Ainsi l'initiative populaire suisse est approuvée ou rejetée formellement par le Conseil fédéral puis par les chambres parlementaires avant d'être soumise au vote populaire.
La désignation par tirage au sort, la rotation des mandats ou encore l'impossibilité de les renouveler constituent aussi des pratiques fréquemment associées à la démocratie directe.
Les théoriciens et les activistes anarchistes, dont ceux appartenant au courant du socialisme libertaire, font aussi partie des défenseurs notables de la démocratie directe (comme alternative au parlementarisme qu'ils critiquent sévèrement), en l'élargissant au domaine de la production (autogestion, démocratie économique...).

Demos : gens

Isegoria : n'importe quel citoyen peut prendre la parole (liberté qu'en grec ancien on appelle ἰσηγορία, isegoria), exercer son pouvoir d'amendement et proposer une motion. C’est le propre de la démocratie directe. 

Kratos : force

La Boulé : groupe du conseil qui préparait les lois 

L'Eklesia : assemblée populaire composée de citoyens

Oligarchie : est une forme de gouvernement où le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante.

Ploutocratie : consiste en un système de gouvernement où l'argent constitue la base principale du pouvoir.

Scrutin : ensemble des opérations qui constituent un vote ou une élection[/font]

    La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 20:50